A travers nos errances, on découvre la vraie Sifnos

A travers nos errances, on découvre mieux la vraie Sifnos, son architecture et ses odeurs. On apprend son histoire et ses mythes . On prend contact avec la population locale (résidents). On se profite de la vue offerte généreusement et on nage à la mer sur des plages cachées . On a créé des randonnées pour ceux qui aiment les explorations –qui adorent la marche et qui veulent découvrir la vraie Sifnos. On souhaite partager avec vous, toutes les beautés de notre île de manière agréable et assurée. Notre guide, Anna Graikou, qui écrit des articles sur les sentiers de Sifnos, dans le magazine You are here, y erre, été comme hiver, pendant 25 ans et comme elle le dit : « Sifnos c” est ses sentiers et ses sentiers c΄ est Sifnos»

Guides

Anna Graikou


Je suis née à Soho, à Thessalonique où je suis restée jusqu’à l ‘âge de 18 ans . Pendant mon temps libre, je me promenais sur la montagne. Ensuite, je suis allée vivre en ville pour suivre des études sur le domaine de puériculture. Après avoir fini mes études, échapper à la ville et entrer en contact avec la nature, c΄ était ma demande profonde. C΄ était là où j’ai découvert Sifnos. La deuxième fois où je l’ai visitée, était définitive car j΄ai décidé d΄ y rester. Sifnos c¨΄est mon ile, ma maison. Je me suis occupée de l’art culinaire chose qui m’a conduit sur les sentiers de Sifnos de découvrir ses herbes et ses épices. Alors je l’ai mieux connue, avec ses chemins innombrables et avec des kilomètres de murs en moellons, des milliers d’oliveraies et la région protégée Natura, riche en faune et en flore. J’erre quotidiennement dans les sentiers qui conduisent à des centaines de chapelles blanches, à des tours anciennes et à des pics montagneux à couper le souffle. Pendant les dernières années, j’écris des articles pour le magazine You are here et notamment pour la rubrique qui concerne les sentiers de Sifnos . Mon rêve est de guider et de montrer aux visiteurs de l’île, la vraie Sifnos , sa beauté et sa population locale qui m’y gardent il y a 25 ans maintenant!